Informations utiles pour tous ceux qui souhaitent travailler en tant que traducteurs en France

Ce sujet est écrit pour tous ceux qui veulent travailler en tant que traducteurs en France.

Devenir Traducteur-Interprète: qualités requises.

Outre la connaissance approfondie d’au moins deux langues étrangères, le traducteur doit avoir une excellente maîtrise de sa langue maternelle, afin de réaliser des traductions fidèles où sont restitués les moindres nuances du texte d’origine. Il doit donc posséder des qualités de rigueur d’exigence et une certaine curiosité (le cas échéant, il peut être amené à effectuer des recherches pour approfondir ses connaissances sur un thème donné).

Il doit également être capable de respecter la présentation des documents fournis en utilisant un logiciel de TAO (Traduction assistée par ordinateur). Enfin, le tracteur indépendant devra être polyvalent, réactif et savoir organiser son travail en fonction des circonstances (alternance de grosses commandes et de périodes d’inactivité).

Formation nécessaire:
*Pour devenir traducteur/ou interprète, vous devrez poursuivre vos études jusqu’à Bac+5.

-Il vous foudra d’abord obtenir une licence:
*licence de langue, littérature et civilisation étrangère,
*licence de langues étrangères appliquées.

-Vous pourrez ensuite continuer vos études universitaires en préparant un master pro (lettres, LEA ou sciences du langage) -il existe une dizaine de spécialités différentes- ou intégrer une école de traduction.

-Les établissements reconnus dans ce domaine sont l’ESIT (public); l’ISIT (privé); l’INALCO (langues orientales) et l’ITRI (relations internationales).
+L6.

Advertisements

Dédié à un cœur menteur

Ici vit le plus grand menteur de l’histoire

received_148052432376206

Mensonges ou vérités incomplètes,
Des mots qui promettent un ciel bleu,
tous les matins.

Mentiras comme les larmes en plastique,
Qui brûlent dans la chaleur de l’évidence.

Mentir pour obtenir de nouveaux jouets,
Que plus tard tu jetteras dans la rue,

Des mensonges cachés derrière un drame
Dramatique comme une publicité pour \ “UNICEF \”,

Une alliance et des promesses qui sont mortes
A chaque pas méprisé de ta action

Tu ments pour cacher ce que t’es,
Peut-être pour obtenir ce que tu veux,
Ou peut-être pour continuer avec ce que t’as,
Rappeles-toi qu’un mensonge crée un autre,
Et personne ne peut battre celui qui raconte des mensonges.

J’espère juste qu’un jour
Tu tombes dans les profondeurs de ton réseau de mensonges
Et ce web que t’as tissé peut te protéger.

Et que le mensonge au sujet de ta mort
deviendra réalité.

The way of a freelance translator

PicsArt_09-02-11.17.43

Soy estudiante de Lenguas Modernas, en la Universidad ECCI, en Bogotá, actualmente me encuentro cursando 4° semestre, he aprendido inglés de una forma autónoma, estudié francés en la Universidad de Caen, en Francia; soy hablante nativa del idioma español.

I’m a student of Modern Languages at the University ECCI in Bogota, I am currently pursuing four semester, I learned English in an autonomous way, I studied French at the University of Caen in France; I am a native Spanish Speaker.

Je suis étudiante de langues modernes à l’Université ECCI à Bogota, je suis un cours du quatrième trimestre actuellement à l’université ECCI en Colombie, j’appris l’anglais de manière autonome, je étudié le français à l’Université de Caen en France; ma langue maternelle c’est l’espagnol.

Si alguien necesita mis servicios como traductora freelance, puede contactarse conmigo en el siguiente enlace: https://www.facebook.com/SeleneRuiztraducciones o a mi correo personal: karen.s.ruiz.v@gmail.com.

If someone needs my services as a freelance translator, you can contact me on the following link: https://www.facebook.com/SeleneRuiztraducciones or my personal email: karen.s.ruiz.v@gmail.com.

Si quelqu’un a besoin de mes services comme traductrice freelance,  vous pouvez me contacter sur le lien suivant: https://www.facebook.com/SeleneRuiztraducciones ou à mon e-mail personnel: karen.s.ruiz.v@gmail.com.

Los precios, yo prefiero discutirlos con el cliente.

The prices, I prefer to discuss with the client.

Les prix, je préfère discuter avec le client.

Yo soy muy diligente, cumplida y me gusta entregar trabajos de calidad a mis clientes.

I am very diligent, I’m a fulfill person and I like to deliver a quality work to my clients.

Je suis très diligent, Je fais mon devoir Et voilà qu’il me plaît de livrer un travail de qualité.

11026012_1597983587105558_1688407222155940085_n

Je ne suis pas Charlie.

J’ai lu et j’ai finalement trouvé un texte, il semble vraiment me montre un peu mon point de vue de ce qui se est passé, je vais rapport le texte original, pour les personnes qui veulent lire, je viens de prendre soin de la traduction pour les personnes qui ne parlent pas l’espagnol peut comprendre.

http://www.las2orillas.co/je-ne-suis-pas-charlie-yo-soy-charlie/

Je commence par préciser, tout d’abord, je considère une atrocité de l’attaque contre les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo à Paris et je ne pense pas que, dans aucune circonstance être justifiés allumer un journaliste pour créances douteuses qu’il leur qualité professionnelle, dans un objectif militaire . La même chose est valable en France, car il est en Colombie ou en Palestine. Je ne me identifie pas à toute l’intégrisme, pas chrétien, ni Juif, ni musulmane, ni avec le Idiot-la laïcité francisé, qui se élève au sacré “République” une déesse. Je fais ces clarifications nécessaires parce que, même insister gourous de la haute politique en Europe vivre dans une “démocratie exemplaire” par “grandes libertés,« nous savons que Big Brother nous regarde et que tout discours sur le script est puni dur. Mais je ne pense pas que dénoncer l’attaque de Charlie Hebdo est synonyme de tenir un magazine qui est avant tout un monument à l’intolérance, le racisme et l’arrogance coloniale. Des milliers de personnes naturellement touchées par cette attaque, ont distribué des messages en français disant: «Je suis Charlie” (Je suis Charlie), comme si ce message était le dernier mot dans la défense de la liberté. Eh bien, je ne suis pas Charlie. Je ne me identifie pas avec la représentation dégradante et «caricature» qui fait sur le monde islamique, à la hauteur de la «guerre contre le terrorisme», avec tout le fardeau de racisme et le colonialisme que cela implique.

Je ne peux pas considérer favorablement ces caricatures et leurs textes offensifs, quand les Arabes sont l’un des groupes les plus marginalisés, pauvres et exploités dans la société française, qui ont historiquement reçu d’un traitement brutal: Je ne oublie pas que dans le métro parisien, au début des années 60, la police a massacré 200 Algériens avec bâtons parce qu’ils exigeaient la fin de l’occupation française de leur pays, qui avait laissé un million de morts solde estimé “non civilisés” Arabes. Il n’y a pas innocents caricatures faites par les libres penseurs, mais sont produites messages des médias de masse (oui, même pose de remplacement Charlie Hebdo appartient aux médias de masse), chargés avec les stéréotypes et la haine, qui renforcent un discours qui comprend les Arabes comme des barbares qui doit contenir et éradiquer, de contrôle, de supprimer, opprimer et tuer.

Messages dont le but est sous-jacente pour justifier les invasions du Moyen-Orient et les multiples interventions et les attentats de West orchestrées dans la défense de la nouvelle division impériale. Comme l’a dit l’acteur espagnol Willy Toledo, dans une déclaration controversée -pour sélectionnez simplement l’évidence, «l’Occident tue tous les jours. Pas de bruit.” Et ce est ce que Charlie et son humour noir cachés sous la forme de la satire.

Je ne oublie pas la couverture du n ° 1099 de Charlie Hebdo, dans laquelle l’abattage de plus de mille Égyptiens par une dictature militaire brutale, qui a la bénédiction de la France et les Etats-Unis, avec une couverture qui dit quelque chose comme, “. Tuer en Egypte Le Coran est la merde: il ne arrête pas des balles.” Le dessin montre un homme musulman abattu alors qu’il tentait de se protéger avec le Coran. Il y aura qui verraient ça drôle. En outre, à l’époque, les colons anglais à Tierra del Fuego pensaient que ce était drôle pose pour des photos avec les Indiens qui avaient “chassés” avec de larges sourires, fusil à la main, et le pied au-dessus du cadavre ensanglanté encore chaud. Au lieu de drôle, je trouve ce dessin violent, coloniale, et il est l’abus de la liberté comme fictive que la presse occidentale galvaudé. Qu’arriverait-il si maintenant je fais un magazine dont la couverture avait la devise suivante: “Tuant à Paris. Charlie Hebdo est la merde: il ne arrête pas des balles “et je fais une caricature du défunt Jean Cabut criblé avec un exemplaire de la revue dans ses mains?  Bien sûr, serait un scandale: la vie d’un Français est sacré. La vie des Egyptiens, (ou un Palestinien, arabe, syrienne, etc.) est un matériau “humoristique”.

Donc, je ne suis pas Charlie, parce que pour moi la vie de chacun de ces Egyptiens criblés est sacré comme l’un de ces dessinateurs tué aujourd’hui.

10924788_952829701445463_5681597647914126811_n

Je suis Charlie, oui et non

Quand je ai vu les nouvelles sur la mort des caricaturistes à Paris, c’était une histoire qui m’a bouleversé, par le sensationnalisme des médias concernant des événements, il montrant la haine envers tout ce qui est différent de nous.

Je sais que les comparaisons sont odieuses, mais parfois il est bon de faire. Je vis dans un pays qui peut-être la plupart des Européens pensent est sous-développé, est violent, que les drogues font partie de la vie quotidienne, mais ce sont les paradigmes que beaucoup de mes amis d’autres parties du monde quand ils viennent à mon pays ont été retirés et les changements leur perception des personnes, ici aussi vivre les musulmans et les juifs, en effet, je ai deux voisins, on est musulman et l’autre est juive, les trois parfois nous avons rencontré chez moi pour parler.

Je fais un parallèle ici, parce que bien que les trois, nous sommes très différents, nous nous respectons beaucoup, Ils ne disent jamais que la seule bonne chose à propos de mon pays sont les drogues et la prostitution, je jamais me moqué de ses convictions religieuses.

Et ce petit exemple peut se appliquer à ce qui est arrivé à Paris, je ne justifie pas la mort des caricaturistes, mais leurs décès pourraient être évités, nous devons nous rappeler que tout le monde ne réagit de la même façon, il ya des choses que vous faites et d’autres pas, que tout dans la vie a des limites, une chose est la liberté d’expression, et quelque chose d très différent de critiquer travers la satire et manquer de respect envers leurs croyances religieuses.

Je ne veux pas de souligner que nous voyons qui est le méchant et qui est le bon, simplement que cette erreur tragique, fournir une expérience, pour nous montrer que les relations humaines doivent changer, nous devons apprendre à accepter la différence et de voir la richesse en elle.

image