Je ne suis pas Charlie.

J’ai lu et j’ai finalement trouvé un texte, il semble vraiment me montre un peu mon point de vue de ce qui se est passé, je vais rapport le texte original, pour les personnes qui veulent lire, je viens de prendre soin de la traduction pour les personnes qui ne parlent pas l’espagnol peut comprendre.

http://www.las2orillas.co/je-ne-suis-pas-charlie-yo-soy-charlie/

Je commence par préciser, tout d’abord, je considère une atrocité de l’attaque contre les bureaux du magazine satirique Charlie Hebdo à Paris et je ne pense pas que, dans aucune circonstance être justifiés allumer un journaliste pour créances douteuses qu’il leur qualité professionnelle, dans un objectif militaire . La même chose est valable en France, car il est en Colombie ou en Palestine. Je ne me identifie pas à toute l’intégrisme, pas chrétien, ni Juif, ni musulmane, ni avec le Idiot-la laïcité francisé, qui se élève au sacré “République” une déesse. Je fais ces clarifications nécessaires parce que, même insister gourous de la haute politique en Europe vivre dans une “démocratie exemplaire” par “grandes libertés,« nous savons que Big Brother nous regarde et que tout discours sur le script est puni dur. Mais je ne pense pas que dénoncer l’attaque de Charlie Hebdo est synonyme de tenir un magazine qui est avant tout un monument à l’intolérance, le racisme et l’arrogance coloniale. Des milliers de personnes naturellement touchées par cette attaque, ont distribué des messages en français disant: «Je suis Charlie” (Je suis Charlie), comme si ce message était le dernier mot dans la défense de la liberté. Eh bien, je ne suis pas Charlie. Je ne me identifie pas avec la représentation dégradante et «caricature» qui fait sur le monde islamique, à la hauteur de la «guerre contre le terrorisme», avec tout le fardeau de racisme et le colonialisme que cela implique.

Je ne peux pas considérer favorablement ces caricatures et leurs textes offensifs, quand les Arabes sont l’un des groupes les plus marginalisés, pauvres et exploités dans la société française, qui ont historiquement reçu d’un traitement brutal: Je ne oublie pas que dans le métro parisien, au début des années 60, la police a massacré 200 Algériens avec bâtons parce qu’ils exigeaient la fin de l’occupation française de leur pays, qui avait laissé un million de morts solde estimé “non civilisés” Arabes. Il n’y a pas innocents caricatures faites par les libres penseurs, mais sont produites messages des médias de masse (oui, même pose de remplacement Charlie Hebdo appartient aux médias de masse), chargés avec les stéréotypes et la haine, qui renforcent un discours qui comprend les Arabes comme des barbares qui doit contenir et éradiquer, de contrôle, de supprimer, opprimer et tuer.

Messages dont le but est sous-jacente pour justifier les invasions du Moyen-Orient et les multiples interventions et les attentats de West orchestrées dans la défense de la nouvelle division impériale. Comme l’a dit l’acteur espagnol Willy Toledo, dans une déclaration controversée -pour sélectionnez simplement l’évidence, «l’Occident tue tous les jours. Pas de bruit.” Et ce est ce que Charlie et son humour noir cachés sous la forme de la satire.

Je ne oublie pas la couverture du n ° 1099 de Charlie Hebdo, dans laquelle l’abattage de plus de mille Égyptiens par une dictature militaire brutale, qui a la bénédiction de la France et les Etats-Unis, avec une couverture qui dit quelque chose comme, “. Tuer en Egypte Le Coran est la merde: il ne arrête pas des balles.” Le dessin montre un homme musulman abattu alors qu’il tentait de se protéger avec le Coran. Il y aura qui verraient ça drôle. En outre, à l’époque, les colons anglais à Tierra del Fuego pensaient que ce était drôle pose pour des photos avec les Indiens qui avaient “chassés” avec de larges sourires, fusil à la main, et le pied au-dessus du cadavre ensanglanté encore chaud. Au lieu de drôle, je trouve ce dessin violent, coloniale, et il est l’abus de la liberté comme fictive que la presse occidentale galvaudé. Qu’arriverait-il si maintenant je fais un magazine dont la couverture avait la devise suivante: “Tuant à Paris. Charlie Hebdo est la merde: il ne arrête pas des balles “et je fais une caricature du défunt Jean Cabut criblé avec un exemplaire de la revue dans ses mains?  Bien sûr, serait un scandale: la vie d’un Français est sacré. La vie des Egyptiens, (ou un Palestinien, arabe, syrienne, etc.) est un matériau “humoristique”.

Donc, je ne suis pas Charlie, parce que pour moi la vie de chacun de ces Egyptiens criblés est sacré comme l’un de ces dessinateurs tué aujourd’hui.

10924788_952829701445463_5681597647914126811_n

Advertisements

2 thoughts on “Je ne suis pas Charlie.

  1. I think a lot of people are jumping on the bandwagon because it is a popular catch phrase and they can show support for the victims without really doing anything. But I understand your blog, there has to be responsibility on both sides of the equation

    Like

    • But unfortunately, they are always calling them villians and they have to withstand invasions, bombings and teasing culture, but when they react because they are tired about the same, then they are terrorist. The day that they will truly respected, that day they will just stop attacks

      Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s